Silence, ça pousse #part 1

Nouvelle rubrique pour vous parler un peu de ma grossesse. En trois parties, comme les trimestres. 

Trois trimestres où l’on entend beaucoup de choses intéressantes mais surtout énormément de conneries. Alors Silence, ça pousse !
Évidemment, je débute par le moment où MonsieurPapa et moi décidons qu’il est temps pour nous de faire un Mini. Je vois ma Gygy, qui me dit que je peux arrêter ma pilule 3 mois avant d’essayer de tomber enceinte, parce que de toute façon depuis le temps que je la prend, il faut que mon corps évacue. 
Voilà chose faite, j’arrête la pilule. Et PAF !!! Je n’ai même pas mon 1er cycle ! Je fais 2 tests urinaires de grossesses mais rien, nada, négatif.
Merde, je téléphone à Gygy et je tombe sur sa secrétaire qui me parle de dérèglement hormonal. Je file voir sur Internet et je tombe sur un forum où une femme prétend avoir eu de la moustache suite à ce problème. Je flipe ma race, je déprime, je pleure dans les bras de MonsieurPapa en hurlant « NON je ne veux pas être une femme à barbe !!!!!!!!! » & j’attends le jour de mon rendez-vous avec Gygy. Elle ne peut rien me dire de plus et me prescrit un test sanguin.
Je fais mon test illico, dès le lendemain (faut être à jeun) et retournes chercher les résultats le sur-lendemain. P.O.S.I.T.I.F.
Ça, c’est fait. 
& là, je réalise que deux semaines avant, j’ai pris la cuite la plus mémorable de toute ma vie que j’ai mis 2 jours à m’en remettre, que j’ai vomis partout… (fallait s’y attendre c’était la soirée pour fêter la fin de notre mémoire) & ça n’était que le commencement d’une looooongue période de vomitos en tous genres. 
Depuis le jour où j’ai appris ma grossesse, je me suis mise à vomir. Je crois que mon corps en a pris conscience en même temps que moi. Allez savoir, peut-être que si je n’avais pas su que j’étais enceinte, je n’aurais jamais vomi. Enfin bref, là n’est pas le problème. J’ai vomi.
Trois mois durant ! J’ai perdu l’appétit, perdu du poids (déjà que je ne suis pas épaisse, c’est mon sage-femme (ou maïeuticien car c’était un homme) qui s’est fait du soucis !! J’ai vu une diététicienne ytouytou. Mais ça, on en parlera plus tard, si vous le voulez bien.
Je ne mangeais que des Flambys. MonsieurPapa me demandait de manger autre chose, il ne voulait pas que notre Mini ressemble à un Flamby. Imaginez…
& je continuais d’aller à l’école. 2 semaines par mois. (hého j’avais 23 ans, on ne m’a pas pris pour une folle, on m’appelait maman) 😉
Au début, je ne voulais pas en parler, d’ailleurs, uniquement nos parents étaient au courant. J’étais tellement flippée de la fausse-couche que je préférais rester prudente et ne pas en parler avant les 3 mois de grossesse achevés.
Puis nous avons fait la première écho. À 5 S.A. & depuis ce jour là, nous avons baptisé notre Mini, Petite Cacahuète. Ça ne ressemblait à rien d’autre qu’à une cacahuète.
On entendait battre son petit cœur, dans mon ventre, elle était bien là, désormais nous en étions sûrs. 
Photo de moi prise peu avant que je tombe enceinte.

6 Replies to “Silence, ça pousse #part 1”

  1. Sympa ce rendez-vous!
    Pas cool les vomitos pendant tout le 1er trimestre; je suis bien heureuse de ne pas avoir connu ça (mais peut-être y aurais-je droit la prochaine fois).
    Marrant le coup du Flamby… t'étais pressée de démouler ta petite Louise ou quoi?… OK, je sors (humour de merde)
    Mais j'te préviens j'reviens quand même 😉

  2. Haha oui ! Si le démoulage se passait aussi bien que celui d'un Flamby, ça se saurait ! Ce serait le pied ! 🙂
    (Haaaaa ce que j'aime l'humour de merde, ça m'a fait beaucoup rire !) 😉
    Bises

  3. Ah oui le premier trimestre…. malade, envie de dormir tout le temps … que du bon quoi !?!!

  4. Que du bonheur, oui !!! BLEAAAAAUH ! Oups. 😉

  5. Oh oui, heureusement que ce n'est pas le chaos pour toutes les femmes et pour toutes les grossesses, sinon je crois que l'on manquerait cruellement de candidate pour faire des enfants ! 🙂

  6. parfois ça se passe bien aussi le premier trimestre !!

Laisser un commentaire