Bilan post quart-siècle

Dans quelques jours, je soufflerai une bougie de plus que l’an passé. 26 au total. 26 ? Mais qu’ai-je fais en 26 ans ? Où ai-je amené ma vie, dans quelles directions ? 26 ans, j’ai le temps pour dresser un bilan… Je ne suis même pas très proche des 30 (même si ça arrive plus vite qu’on ne le pense). En plus, 30 ans, est-ce vraiment un âge pour dresser un bilan, finalement ? Parce qu’à 30 ans, est-on vieux ? Non, je ne crois pas. 

Je me dis juste que je vais avoir mes 26 bougies à souffler, mon 26 feuilles à fumer (bon ok, ça, on oublie), mes 26 shots de Vodka flûtes de Champ’ à siffler (ça aussi, on oublie – Spéciale dédicace au Gang des Souris), mais surtout je me demande ce que j’ai fais durant toutes ces années, et ce que j’ai envie de faire pour les prochaines. 

Ces questions me viennent sûrement parce que je viens de réaliser un rêve. & je me dis que j’ai beaucoup de chance. 
Pourtant au début c’était pas gagné gagné. J’ai été emmené dans de bonnes directions mais j’ai préféré choisir les mauvaises. Heureusement que les parents sont là pour nous aimer toujours et nous soutenir même en cas d’échec (je sais bien que ce n’est pas vraiment le cas de certains, mais les miens sont comme ça). Parce que c’est sûr, je peux lui dire grand merci, à cette maman qui m’a sortie de la galère, qui m’a appris un super boulot et qui me fais confiance. 
Alors voilà, aujourd’hui j’ai réalisé le voyage de mes rêves, j’ai un Mini-BN magnifique, un super MonsieurPapa à mes côtés et la vie continue. Elle continue grâce aux projets, à d’autres rêves que je compte bien réaliser également. Certes, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, mais il suffit de se donner les moyens pour réussir et réaliser ses projets, ce qui nous tient à cœur. Même si c’est tellement plus simple de ne rien faire et de dire « c’est à cause de… ». Il y a des choix à faire.
J’espère pouvoir bientôt quitter cette région qui n’est pas faite pour nous ; élever ma fille au milieu des montagnes dans un autre environnement que celui actuel. J’espère arriver à importer la petite entreprise de ma mère (qui sera bientôt mienne) dans cette autre région et développer mon concept. Je sais que c’est possible et ça me donne envie de foncer. J’ai envie de dire merde à tous ces profs, ces exs, ces vielles connaissances qui m’ont un jour pris pour une moins que rien, qui se sont dis que j’étais faible. En fait non, ça me fais juste sourire ; car je crois que je n’ai rien à envier à mon voisin. Oh c’est sûr, je ne suis pas seule et MonsieurPapa y est pour beaucoup, car cette vie, on se la promet à tous les deux et on la construit ensemble. 
Alors ce soir je me dis que j’ai toute la vie devant moi, même si on ne sait jamais de quoi demain est fait. Je me dis que j’ai finalement les moyens de réaliser mes rêves, et je remercie les personnes qui sont derrière nous pour nous aider à avancer selon nos choix.

10 Replies to “Bilan post quart-siècle”

  1. vas-y fooooooonce ! c'est tellement exaltant de lire des gens qui ont encore la foi, confiance, de beaux projets et l'envie tt simplement ! bon vent et bonne réussite à toi !

  2. Soizic t'es jet laguée? Quart de siècle plutôt ou alors tu fais pas tes 51 piges 😉
    Joli parcours en tout cas; tu peux être fière de ce que tu as accompli! Je te dis bravo et je crois en ton bel avenir!

  3. Ohlala non mais sérieusement… je devais être sacrément fatiguée hier soir ! mdr c'te nouille !!!

  4. Merci Babidji ! Faut se donner les moyens d'avancer. 🙂

  5. Bonjour, il n'y a pas d'heure ni d'âge pour un bilan, et c'est sûrement bien de se poser de temps en temps, de regarder le chemin parcouru parce qu'on se rend forcément compte qu'on en a fait un sacré bout, et pas eulement au niveau des rides qui représente peut être nos cheminements intérieurs qui nous font grandir et s'épanouir. Se débarrasser petit à petit de tout ce qui nous encombre de notre enfance et jeunesse.
    Quelques réactions à ton billet: Pour la région montagneuse je ne peux que t'inviter dans notre bassin Grenoblois, ok c'est un peu pollué mais il fait bon vivre tout autour et les bambins gambadent.
    Quant aux profs, je suis bien d'accord avec toi, et c'est peut être pour ça que je le suis devenue. Pour prendre soin de ces ados un peu tout cassés et croire en eux pour qu'ils croient en eux à leur tour.
    Bonne suite!

  6. Oooh Allie, ton commentaire me fais tellement plaisir… C'est justement du côté de Grenoble que nous voulons nous installer. 🙂 & puis heureusement qu'il a des profs qui croient en l'avenir et qui sont là pour motiver les jeunes. Heureusement que j'en ai eu aussi des comme ça. 🙂

  7. J'adore ces petits bilans et surtout les allusions au mode post-ados !!! Je te souhaite un super joyeux anniversaire en avance !

  8. Merci Fée Passie ! 🙂

  9. J'aime les bilans parce que ça permet de voir qu'on avance et ce qu'on peut faire en plus pour être encore plus mieux dans sa life! Je te souhaite d'avoir encore de joyeux bilans 😉

  10. C'est bien vrai, Ju, dresser quelquefois des bilans permet d'avancer. De se poser 5 minutes pour regarder où l'on va. 🙂

Laisser un commentaire