Dans les forêts de Sibérie

  « La vie dans les bois permet de régler sa dette. Nous respirons, mangeons des fruits, cueillons des fleurs, nous baignons dans l’eau de la rivière et puis un jour, nous mourrons sans payer l’addition à la planète. L’existence est une grivèlerie. L’idéal serait de traverser la vie tel le troll scandinave qui court la lande sans laisser de traces sur les bruyères. Il faudrait ériger le conseil de Baden-Powell en principe : « Lorsqu’on quitte un lieu de bivouac, prendre soin de laisser deux choses. Premièrement : rien. Deuxièmement : ses remerciements. » L’essentiel ? Ne pas peser trop sur la surface du globe. »

Extrait du livre Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson.
Le film à regarder ici : 6 mois de cabane au Baïkal




Crédit image : http://asiecksb.unblog.fr/category/lac-baikal/

6 commentaires sur “Dans les forêts de Sibérie”

  1. Hé bien justement, le week-end dernier nous sommes allés passer un nuit en yourte, sur un éco-site, avec MonsieurPapa, et c'était très intéressant de voir que nous pouvons, même à petit échelle, si comme nous les gens vivent dans un appartement, faire en sorte de moins abîmer la planète, comme tu dis. Je ferai un billet sur cette expérience, car elle a pas mal changé notre façon de voir. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *