Silence ça pousse #part 3

Nous y sommes. Dernier volet de cette trilogie Silence ça pousse. Dernier trimestre.

Les vacances terminées, nous rentrons de notre escapades à Londres. Je passe bientôt l’écho des 5 mois. Celle où l’on va apprendre le sexe de notre bébé. Avec MonsieurPapa nous cherchons désespérément un prénom de garçon. Pour la fille, notre choix est fait depuis le 1er jour, mais pour le garçon… Nous aimons les prénoms anciens, mais nous ne voulons pas que notre enfant soit la risée de son école. & puis nous voulons que ce soit mignon pour un bébé et classe pour un adulte. Bref, nous restons indécis.

L’écho des 5 mois est là. Comme pour les précédentes, je suis morte de trouille à l’idée qu’on m’apprenne que mon bébé a un problème, n’a que 3 doigts à chaque main, qu’il lui manque un pied ou qu’il a une oreille au milieu de la figure. Mais non, son nez est bien à sa place, ses oreilles, ses pieds et ses 10 doigts également. Tout va bien. & SURPRISE it’s a girl ! Je vois la vie en rose bonbon. 
À la suite de cette nouvelle, nous avons pu entreprendre l’aménagement de la chambre. Dès Septembre, me voilà sur une échelle, à repeindre en vert tous les murs de la petite chambre du fond. Elle prend rapidement forme grâce à tous nos proches qui nous ont beaucoup aidé pour l’achat des meubles (encore un grand merci). 
Octobre arrive et je ressemble de plus en plus à une bonbonne. Avec MonsieurPapa, nous décidons de faire notre dernier voyage à Paris, pour aller voir sa famille avant l’arrivée de Louise. Nous voyons les coupains, la famille et nous sommes heureux comme des papes (c’est comme ça qu’on dit ??). Je ne me sens pas trop mal même si mes nausées et vomissements ont réapparu. & puis font leur apparition, les remontées acides. & là, c’est le début de la fin.
Nous rentrons à Montpellier après une semaine bien remplie sur Paris, et dès notre arrivée je commence à sentir des contractions. Aïe, ça va pas le faire. Je passe des monitoring déjà toutes les semaines depuis mon retour de Londres. Mais là, va falloir surveiller un peu plus et surtout, rester tranquille
Alors je reste tranquille. Je ne conduis plus, je sors rarement et mon sage-femme est au rez-de-chaussé de mon immeuble ce qui est fort pratique et rassurant, faut bien le dire. Alors oui, je reste tranquille.
Jusqu’au 19 Décembre. Quoi que je n’ai rien fait de spécial. J’ai vu ma S. (meilleure amie et marraine de Louise), on a papoté, elle m’a touché le ventre, on a encore papoté. J’avais mal au ventre. Je sentais bien que quelque chose ne tournait pas rond. Ma valise était prête parce que ma mère m’avait ordonné de la terminer quelques jours avant. Louise devait arriver le 16 Janvier, c’était encore trop tôt, nous n’étions que le 19 Décembre et je n’avais pas les résultats des prises de sang pour la péridurale. Enfin, mes parents partaient ce jour là en vacances (très mauvaise idée, j’en convient également). 
Bref, je ne me sentais pas très bien. Et dans la nuit du 19 au 20 Décembre, à 3h du matin, c’est le drame. Je perds les eaux.
Voilà, vous savez maintenant presque tout sur l’histoire de ma grossesse.
Pour résumer, je dois dire que je n’ai pas vraiment aimé être enceinte mais je n’ai pas non plus détesté. Les 3 premiers mois ont été affreux, mais le second trimestre a été ce que j’ai vécu de plus génial. Quant aux 2 derniers mois (oui vu qu’elle est arrivée un mois avant la date prévue) j’avais un peu hâte que ça se termine. Cependant c’était une chouette expérience que je renouvellerai dès mon envie revenue (et celle de MonsieurPapa évidemment). 
Aujourd’hui nous avons un beau bébé de 14 mois qui fait ses premiers pas et nous sommes les parents les plus heureux du monde (vous les entendez, vous aussi, les violons ??).
En exclu, une petite vidéo de la chambre de Louise pas terminée où vous pourrez également voir ma thrombine et mon groooos bidon. 🙂

& évidemment, pour commencer par le commencement (pour celles qui attrapent le train en route) et lire les 2 premiers volets de cette trilogie c’est ici.


Rendez-vous prochainement pour un épilogue du Silence ça pousse : Silence je pousse ! 
où je vous raconterai l’accouchement et l’arrivée de Louise. 

6 commentaires sur “Silence ça pousse #part 3”

  1. Chouette série, que du coup j'ai suivi en rattrapage! dans mes problèmes actuels, savoir ta Louise arrivée un peu tôt et qui semble en bonne forme me rassure, je dois te dire… Vivement Silence je pousse (ha ha ha:)). A bientôt!

  2. Je connais plusieurs nanas pour qui le petit est arrivé avec 1 mois d'avance et pour qui tout s'est bien passé par la suite. J'ai même fait la connaissance d'une jeune femme qui a accouché à 7 mois et alors que les médecins prédisait une santé fragile pour sa petite celle-ci n'a jamais eu de soucis. Cette personne m'a dit que le secret de tout cela tenait dans son attitude positive: elle a toujours eu confiance, elle aime la vie et c'est ce qu'elle fait passer à sa louloute… et ça a l'air de marcher!

  3. Bah c'est à dire que de toute façon, médicalement j'arrivais à terme. Car j'entrais dans mon dernier mois. C'était une crevette, certes, mais heureusement sinon elle ne serait pas passée par voie basse. Les choses se sont finalement faites pour le mieux, j'ai eu beaucoup de chance. & Louise n'a rien eu du tout, juste tous pleins de bisous. Elle n'étais pas considéré comme préma. 🙂
    Bisous Isabelle !! ^^

  4. Ah ce troisième trimestre !!! :-))
    En fait ce que j'ai pu constaté dans mes 5 grossesses, le plus sympa c'est le 2è trimestre, au 3è on en a ras la casquette, on est lourde, on compte les jours….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *